Muscle Iliopsoas – Anatomie, Douleur, Etirement

Muscle Iliopsoas – Anatomie, Douleur, Etirement

Image source

Le psoas iliaque est un muscle central du corps humain puisqu'il relie les parties supérieure et inférieure du corps. Situé au niveau de l'aine et souvent négligé, il est responsable de nombreuses douleurs et blessures. Pour les éviter, le meilleur traitement est l’étirement.

Anatomie du psoas iliaque

Appelé ilio-psoas dans la nouvelle nomenclature anatomique, iliopsoas est un muscle de la région postérieure de l'abdomen qui attache la cuisse au tronc. Il constitue, avec le sartorius et le tenseur du fascia lata, le groupe musculaire des fléchisseurs de la hanche. De plus, il recouvre le carré des longes.

Ce muscle polyarticulaire s'étend des vertèbres T12 à L5 de la colonne vertébrale (pour le psoas) et de l'os coxal (pour le iliaque) jusqu'au petit trochanter du fémur. Très puissant, il a pour fonction principale le flexion de la hanche (flexion de la cuisse sur le bassin). C'est aussi un rotateur externe faible.

En raison des (mauvaises) postures que nous adoptons quotidiennement et / ou une hyper-sollicitation de ce muscle lors de nos activités physiques et sportives, le psoas a tendance à se raidir, ce qui conduit souvent à maux de dos, aine, genoux, etc. Pour éviter ces différents maux, il est extrêmement important de mener à bien des exercices d'étirement régulièrement.

Le muscle psoas

Le grand psoas

Origine: faces latérales des corps vertébraux de T12 et L1 à L5, processus transversaux des vertèbres lombaires et des disques intervertébraux entre T12 et L5.

Résiliation: petit trochanter du fémur.

Une fonction: flexion de la hanche.

Le petit psoas

Ce muscle n'est présent que chez 1 homme sur 2.

Origine: faces latérales des corps vertébraux de T12 et L1, et disques intervertébraux correspondants.

Résiliation: ligne pectinée du pelvis et éminence iliopubienne.

Une fonction: légère flexion de la colonne lombaire.

anatomie psoas iliaque

Source: Atlas d'anatomie Prométhée

Le muscle iliaque

Origine: 2/3 supérieur de la fosse iliaque, ligaments sacro-iliaques antérieurs et iliolombaire, partie supérieure de la face latérale du sacrum.

Résiliation: petit trochanter fémoral.

Une fonction: flexion de la hanche.

Douleur et blessure

Le psoas est un muscle trop souvent négligé. C’est alors très souvent la cause de nombreuses douleurs et plaies.

En effet, les postures d'assise prolongées que nous adoptons quotidiennement mettent le psoas en position raccourcie. De plus, chez les athlètes, la pratique de toutes les activités nécessitant des flexions de la hanche (cyclisme, course, tir au football …) et le maintien de l'équilibre du corps en position debout génèrent un raidissement de ce muscle. Au fil du temps, s’il n’est pas étiré régulièrement, il se raidit et se raccourcit, et peut causer diverses douleurs telles que douleur inguinale et au niveau de le bas du dos (lombalgie, hernie discale, etc.), tendinite (inflammation des tendons d'insertion), blessures au genou et divers Pelvien, intestinal, hanches, etc. Contre ces maux, le meilleur traitement est l’étirement.

On entend souvent que le psoas est un muscle "poubelle"parce qu'il avalerait facilement les toxines (déversées par les reins), ce qui causerait des contractures. C'est totalement faux!

Douleur avec le psoas et les abdominaux: L'une des erreurs les plus courantes lors des exercices abdominaux de type crunch est de bloquer les pieds. Dans cette situation, c’est alors le muscle psoas qui fournit la majeure partie du travail. Cela se traduit par une douleur à l'aine (inflammation) et au bas du dos. Découvrez nos conseils pour bien faire les abdos

Étirer le psoas

Pour limiter ou traiter les blessures éventuelles, pensez à effectuer régulièrement Exercices d'étirement du muscle psoas. Voici un exercice simple que vous pouvez pratiquer presque n'importe où.

étirement du psoas

Instructions: la jambe avant reposant sur le pied et pliée à 90 °, la jambe arrière reposant sur le genou, faites glisser le genou en arrière puis déplacez le bassin vers l'avant tout en gardant le dos droit jusqu'à sentir étirement à l'aine. Pendant cet étirement statique, maintenez la position entre 30 secondes. et 1 min. de chaque côté, puis répétez 2 à 3 fois.

Besoin d'un programme de formation sur mesure? N'hésitez pas à faire appel à un coach personnel. Découvrez notre équipe

A lire aussi:

Pour de plus amples :

Crédit d'image: Powerkin

sauvegarder

Rappels sur les principes de base

L’activité physique est un vecteur important de santé et de bien-être et le sport demeure un axe pertinent pour perdre du poids. Il n’est cependant pas obligatoire de faire une préparation pour tenter de concourir aux Jeux Olympiques ! sachez doser vos exercices, constituer un programme et conformer votre intensité. Pour perdre du poids, l’intérêt de l’exercice est la dépense énergétique qu’il occasionne. Vous brûlerez des calories en puisant dans vos réserves. Si vous avez deux à trois kilogrammes à perdre, songez à la marche au quotidien, en laissant par exemple la automobile au parking, ou favorisez les escaliers à l’ascenseur de l’immeuble. La swim ou un léger footing sont également des bonnes idées car ces activités font bosser l’ensemble du corps subtilement.

Hydratez-vous et limitez votre consommation en boisson alcoolisée ! Il est conseillé de boire au minimum 1, 5 litre par 24h, de préférence de l’eau claire ou alors des infusions ou tisanes pour ne pas rajout de sucre. Donc attention aux nectars et jus de fruit, et aussi aux sodas qui peuvent être très pleines de sucre. Et l’alcool ? Même si on lit toujours qu’un verre de vin par 24h est bon pour la santé, notamment grâce à ses propriétés anti-oxydantes : il est grandement conseillé de limiter absorption des boissons alcoolisées, car elles offrent à notre corps humain principalement des kcal, et le risque de survenue de cancer augmente rapidement avec le nombre consommée.

Laisser un commentaire