Les erreurs à éviter lorsque nous retournons au sport pour cet été

Les erreurs à éviter lorsque nous retournons au sport pour cet été

L'heure de vérité est venue. Peau blanche A4, cuisses rembourrées Chesterfield, bordures de ventre qui cachent le joli petit noeud de la culotte de bikini. L'épreuve de montage sous les cruels coins de la cabine a été décidé: vous vous mettrez au sport avant vos vacances d'été. Deux entraîneurs sportifs expliquent les erreurs à éviter.

Lire aussi " Conseils pour retourner au sport après une longue pause

Placez la barre trop haut

L'ambition est bonne. Mais vouloir ressembler à Emily Ratajkowski lorsque vous enfilez vos baskets pour la première fois en un an est avant tout un manque de clarté. "De mars à avril, certaines personnes essaient un maillot de bain et disent qu’elles n’en ont pas fait assez en hiver, puis nous demandent de sculpter un corps de rêve très loin de leur morphologie", explique Vincent Pedraza, entraîneur sportif. Il en va de même pour Vincent Martin, entraîneur au CMG Sports Club: "Certains clients veulent parfois perdre 15 kilos avant l'été mais se rendent compte au bout de quelques semaines que leur objectif n'est pas réalisable".

Pour être sûr de ne pas placer la barre trop haut, parlez-en à un professionnel du sport, il vous conseillera un objectif réalisable qui ne fatiguera pas trop votre corps. Mieux vaut définir une fréquence d’entraînement à maintenir plutôt que de perdre du poids. Les résultats seront au rendez-vous si la régularité suit.

En vidéo, 5 exercices de respiration et auto-massages pour dynamiser la fin d'après-midi

Ne pas réchauffer

Lorsque vous voulez aller vite, le risque est de graver des étapes. Pour Vincent Pedraza, l’un d’eux se réchauffe. "Si vous ne faites pas de sport depuis six mois et commencez un entraînement intensif sur Internet sans vous échauffer, vous risquez de vous blesser. Il est toujours nécessaire, surtout quand on en reprend, de prendre le temps de réchauffer le corps, c'est donc que le muscle est préparé pour l'effort, explique l'entraîneur.

Surentraînement

Une fois que l'objectif est défini, vous vous précipitez au gymnase ou courez tous les jours de la semaine. "C’est alors un choc physiologique mais aussi psychologique. Le corps est fatigué, le corps en souffre et l’énergie tombe au lieu d’augmenter. Un tel rythme n’est pas soutenable sur plusieurs mois", explique Vincent Martin.

Il recommande de reprendre progressivement jusqu'à deux séances par semaine, qui peuvent être augmentées à mesure que le corps s'habitue. "Après trois semaines, le corps commence à s'habituer à cela, nous pouvons donc ajouter une session", conseille-t-il.

Focus sur l'entraînement cardio

Dans la course contre la montre pour le bikini, vous ne jurez que par le cardio car on vous a dit qu'il était en train de fondre. "Sans musculation, le cardio ne vous permet pas d'avoir un bon muscle et les débutants qui le font ne feront que se sentir faibles", déclare Vincent Martin. Pour lui, quand on commence, il faut courir lentement pendant 20 à 25 minutes puis augmenter la durée mais aussi l'intensité avec des fractions. "L’exercice est bon pour perdre du poids, mais vous devez passer par une phase d’endurance fondamentale pour habituer le cœur à l’effort (à un rythme où vous n'êtes pas à bout de souffle, Ed.), "Il ajoute.

Lire aussi " Les exercices de «combustion des graisses» les plus efficaces à faire au gymnase

Privation de glucides

La récupération du sport doit s’accompagner d’une alimentation équilibrée pour donner toute l’énergie nécessaire à l’effort, sinon certains refuseront de manger pour obtenir des résultats plus rapides. "Vous devez faire attention à bien manger afin de ne pas perdre de muscle et d'avoir un corps moins tonique malgré la perte de poids. Comme nous comprenons que les glucides font grossir, vous pourriez être tenté de les éliminer complètement pendant que vous en avez encore plus besoin faire du sport. Il faut surtout réduire les sucres rapides et consommer les sucres lents plutôt au déjeuner ", souligne Vincent Martin.

"Un régime déséquilibré conduit à une certaine blessure, il est essentiel de consommer des protéines, des lipides et des sucres lents en quantités raisonnables et pas seulement une salade à midi alors que nous allons à la salle le soir même", ajoute Vincent Pedraza.

Cet article, initialement publié en avril 2018, a été mis à jour.

L'éditorial vous conseille:

Rappels sur les principes de base

Pour avoir de bons résultats, il n’est pas utile de posséder centaines de produits différents dans ses armoires. C’est évident qu’il existe un complément pour presque tout, je ne vous dis pas que je ne acquière pas des omega 3 de temps en temps par exemple, mais je tenais surtout à vous présenter l’origine du progrès en musculation de manière que vous ne vous dispersiez pas dans la masse de choix plus ou moins juste autour de vous. Le socle le plus solide reste bien sûr une bonne alimentation générale, mais combinée avec certains compléments indispensables, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour atteindre enfin vos objectifs athlètes et de ce fait démultiplier votre détermination pour le futur !

Hydratez-vous et limitez votre consommation en alcool ! Il est conseillé de boire au moins 1, 5 litre par 24h, plutôt de un filet d’eau ou bien des infusions ou tisanes pour ne pas rajout de sucre. Donc attention aux nectars et jus de fruit, et aussi aux sodas qui peuvent être très pleines de sucre. Et l’alcool ? Même si on lit toujours qu’un vitrage de vin par 24h est bon pour la santé, notamment grâce à ses propriétés anti-oxydantes : il est grandement recommandé de limiter la consommation des boissons alcoolisées, car elles offrent à notre personne essentiellement des kcal, et le risque de survenue de cancer accroît rapidement avec la quantité consommée.

Laisser un commentaire