Pour avoir un ventre plat, muscler votre transverse!

Pour avoir un ventre plat, muscler votre transverse!

Pour obtenir un ventre plat, vous n'avez pas à vous soucier de faire des milliers d'abdos. Un travail ciblé d’abdomen transversal et un mode de vie sain seront les meilleurs garants de votre succès.

Comme
vous savez peut-être que lorsque nous parlons de nos abdominaux, nous désignons
réalité trois groupes musculaires distincts:

  1. Le grand droit: sollicité dans les mouvements d'approximation de visage
    bassin et abdomen.
  2. Les obliques: sollicité en mouvements de rapprochement latéraux
    l'abdomen et le bassin.
  3. La transversale: il forme une sorte de ceinture autour
    l'abdomen et maintient le tronc. C'est le muscle le plus profond
    de la sangle abdominale, il est recouvert par les abdominaux droit et oblique.

Priorité à l'abdomen transversal

cette
vous voulez renforcer vos abdominaux ou avoir un ventre plat (ou les deux!),
le travail du transverse est essentiel et trop souvent oublié parce que
fonctionne un peu différemment des autres muscles de la ceinture abdominale.
Le muscle transverse est responsable, en partie, de votre tour de taille, et le
travailler quotidiennement vous permettra de perdre des centimètres rapidement.
Avant de vous expliquer les deux exercices les plus efficaces pour travailler
transversales, sachez qu’elles se réaliseront en plus d’une alimentation saine et équilibrée, ainsi que d’un entraînement cardiovasculaire complet, afin de perdre la couche de
graisse qui recouvre souvent les abdominaux
. De plus, en termes de musculation, ne pas
pas de déséquilibre, il est important de travailler le tout
corps. Donc, pour cibler un peu plus la ceinture abdominale et les muscles
posturale, Je vous recommande de faire du bardage (voir ici), exercice complet pour renforcer ses abdominaux et son dos.

Règles de base de la nutrition

Pour avoir de bons retombées, il n’est pas utile d’avoir dizaines de produits divers dans ses armoires. C’est évident qu’il existe un complément pour à peu près tout, je ne vous dis pas que je ne achète pas des omega 3 de temps en temps par exemple, mais je tenais surtout à vous rendre l’origine du progrès en muscu de façon que vous ne vous dispersiez pas dans la masse de références assez juste autour de vous. Le socle le plus solide reste évidemment une bonne alimentation générale, mais combinée avec certains compléments indispensables, vous mettrez toutes les probabilités de votre côté pour atteindre enfin vos objectifs athlètes et donc démultiplier votre détermination pour le futur !

La notion d’équilibre nutritionnelle, au-delà d’une aisance apparente de compréhension, revêt plusieurs significations fondamentales méconnues du grand public : c’est d’abord la balance entre les besoins nutritionnels et la consommation moyenne quotidienne de substances alimentaires directement assimilables. Le mot équilibre implique aussi une référence avec les normes nutritionnelles officielles d’une destination. Ces normes évoluent sur la durée suivant les connaissances scientifiques et des décisions politiques en relation avec les programmes de santé ( 3 ). Ainsi, dès 1997, les USA et le Canada ont harmonisé leurs normes nutritionnelles. Les toutes nouvelles s’appellent DRI ou Dietary Reference Intakes = Apports alimentaires de référence ou ANREF. Mais l’équilibre d’un déjeuner, c’est aussi et aussi respecter l’association de trois grandes familles d’aliments : 1 – Une céréale ( intégrale ou semi-complète ), ou des pommes de terres, qui fournissent l’essentiel de la force et beaucoup de nutriments vus plus haut. 2 – Un aliment riche en protéines, qui complétera celles fournies par les céréales : nous pouvons choisir entre une légumineuse ( lentilles, haricots, pois chiche, soja, etc. ), un article animal ( viande, poisson, œuf, fromage… ), ou comme font beaucoup de plats traditionnels, une combinaison des deux. 3 – Un ou plusieurs légumes qui apporteront outre des fibres, des vitamines A, C… et des substances protectrices. nnLes dernières avancées en sciences alimentaires confirment l’importance prépondérante que jouent les végétaux et les céréales complètes ou semi-complètes dans une alimentation saine. rappelons aussi que, lors des âges, quasiment tous les peuples de la terre à partir du néolithique ont fait des céréales et des protéines végétales l’origine de leur alimentation dans un rapport parfaitement constant, par dîner, de 300 à 400 grammes de céréales pour 50 g de protéines.

Laisser un commentaire